Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais
Les jardins de Séricout - Pas-de-Calais
Document sans titre
Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais Les Jardins de Séricourt - Pas-de-Calais

Retour à la pépinèreLes jardins de Séricout - Pas-de-Calais

La rose de séricourt  

Article paru dans Jardin de France en Avril 2000 écrit par D. Willery

Ce rosier produit de très jolies roses précoces mais il est intéressant aussi en tant qu'arbuste, pour son feuillage, ses couleurs d'automne et son bon caractère. Il préfigure peut-être une véritable nouvelle génération de rosiers ...

Origine : Il a été sélectionné parmi un millier de plantes issues d'un semis de Rosa pimpinefolia. Il semble né d'une hybridation avec le rosier 'Dr van Fleet' qui pousse non loin du pied mère R. pimpinellifolia qui lui aurait transmis son parfum caractéristique (alors que chez l'espèce, celui-ci est vraiment discret). Il n'a été multiplié et commercialisé qu'après cinq années d'observation qui ont confirmé sa robustesse et son excellente résistance aux maladies (ni oïdium, ni taches noires).

Hauteur et largeur : Environ 1,70 m de hauteur pour 1 m de large : il pousse en hauteur. Produit de bouture ou par division, il vit sur ses propres racines qui sont un peu drageonnantes. Il est de ce fait idéal introduit dans une haie libre ou mélangé à d'autres arbustes, Il se démarque des autres rosiers par une floraison très précoce (mi-mai dans le nord de la France) qui toutefois échappe aux gelées tardives. Ses corolles sont semi-doubles mais elles ont gardé l'élégance des fleurs sauvages. La floraison dure trois à quatre semaines, et, à l'occasion, quelques fleurs s'épanouissent en fin d'été, surtout si l'on taille près du soi une partie des branches qui finissent de fleurir.

Particularités culturales : Ce rosier a conservé la robustesse du rosier botanique dont il est issu. Il pousse bien en tous sols, même sableux et à tendance sèche. Son système racinaire drageonnant ne se montre pas trop envahissant ; c'est même plutôt un atout pour densifier une haie libre. Ses branches sont garnies d'aiguilles courtes peu piquantes et de quelques aiguilles plus longues. Son feuillage prend de magnifiques teintes rouille en automne. Les fruits sont intéressants, sans être spectaculaires. Il s'associe particulièrement bien avec les végétaux apportant du bleu ou du jaune-crème. Dans son propre jardin, l'obtenteur le marie avec du houblon doré (Humulus lupulus 'Aureus') et des centaurées (Centaurea montana). Je le cultive depuis six ou sept ans en compagnie de la Brunnera 'Hadspen Cream' dont la panachure se fait l'écho de la couleur des roses qui, par ailleurs, se marie bien aux nuages des petites fleurs bleu myosotis.

Nomenclature et protection : Son nom officiel est Rosa x pimpinellifolia 'ROSE DE SÉRICOURT'. Il a été commercialisé au début sous le nom 'Pierre de Séricourt', mais ce prénom a dû être supprimé pour des raisons d'ordre privé.

Prix et distinction : Baptisé en 1992 aux journées des plantes de Doullens (80), il a eu pour marraine Francine Marzec, organisatrice de cette fête des plantes qui a lieu chaque année le premier week-end de juin."

   
   

Les jardins de Séricout - Pas-de-Calais

Intro - Accueil - L'entreprise - pepinieres - rose de Séricourt Mention Légale | Plan du site